Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Monde arabe

Monde arabe

Pierre PICCININ da PRATA (Historien - Politologue)

Monsieur le Président,

 

Je m’adresse à vous après avoir été informé de la reprogrammation par le Cercle du Libre Examen de la projection du film « Peut-on débattre avec Dieudonné ? » (de Olivier MUKUNA).

 

Initialement programmé le 27 avril dernier, ce film devait faire l’objet d’une « projection-débat », laquelle avait été soudainement annulée, provoquant la réaction de nombreuses personnes, dont la mienne (pour rappel : http://www.lalibre.be/debats/opinions/article/581063/qu-est-il-en-train-d-arriver-a-l-ulb.html et http://journal.lecho.be/flash/echo/20100505/16 ).

 

Selon diverses informations avérées, cette annulation de dernière minute n’aurait pas été étrangère à l’effet de plusieurs interventions, qui avaient visé à pousser les autorités de l’université à censurer cette projection-débat, interventions, notamment, du groupuscule « Vigilance citoyenne ».

 

J’ai donc été heureusement surpris d’apprendre cette reprogrammation.

 

Mais c’était avant de déchanter rapidement, pour m’être plus amplement informé en me rendant sur la page web de l’événement.

 

En effet, si le film « Peut-on débattre avec Dieudonné ? » a bien été reprogrammé, en revanche, ni le film lui-même, ni le sujet qu’il aborde ne constitue plus le thème de la soirée, qui, pour connexe qu’il soit, est tout autre et consacré à la thématique générale, certes intéressante, mais maintes fois déjà abordée, de « la liberté d’expression ».

 

De ce fait, l’affiche a été en tout modifiée et le film qui avait posé problème lors de la première programmation a été relégué à une place bien modeste, tandis que le cas Dieudonné, dont le portrait occupait la majeure partie de la première affiche, a été complètement évacué.

 

- Avant : http://www.scribd.com/doc/30356591/Invitation-Projection-EIPDAD-Librex-ULB.

 

(impossible de le retrouver sur le site de l’ULB, dont elle a été retirée : http://www.ulb.ac.be/students/librex/cdieudo.html)

 

 

- Et après : http://librex.ulb.ac.be/clibertedexpression2.html.

 

 

Et ce n’est pas tout : je constate que le film « Peut-on débattre avec Dieudonné ? » a été programmé à 18h30, créneau horaire -vous l’admettrez sans doute aucun- parmi les pires qui puissent être ; la meilleure façon de saboter l’événement tout en ne le censurant pas ouvertement… Le film est en outre dissocié du débat et annoncé comme une sorte de première partie accessoire, alors que, en avril dernier, il en constituait l’objet.

 

De telle sorte qu’il est à craindre (ou –c’est selon- à espérer ?) que le majeure partie du public ne se déplacera pas pour la projection et n’assistera qu’au débat, annoncé, quant à lui, à 20h00, horaire des plus appréciables, en revanche.

 

C’est d’autant plus étrange que, en avril dernier, la projection-débat avait été annoncée à 19h00 (comme vous le savez certainement d’expérience, pour avoir déjà organisé ce genre d’événement, cette demi-heure fait une différence capitale).

 

Alors, probablement est-ce dû à mon mauvais esprit critique d’historien, mais, plutôt que de croire à une maladresse, j’en suis venu à soupçonner une forme de manipulation malsaine, dont le but serait de faire passer à la trappe la projection dudit film et d’évacuer partiellement le sujet qui fâche, en réorientant l’intitulé et le contenu du débat, et ce tout en se donnant néanmoins la latitude de pouvoir prétendre que, le film ayant finalement été projeté, il n’y a donc pas eu de censure à l’ULB…

 

En langage estudiantin moins châtié, je crois que l’on pourrait reformuler les choses de manière plus résumée, au moyen des termes « foutage de gueule » (vous me passerez certainement l’expression).

 

Plus encore, je m’interroge quant à savoir à la suite de quel « accord » (et avec qui exactement) cette manipulation a pu aboutir.

 

Mais, au-delà de ces interrogations, c’est à nouveau la question de la liberté d’expression à l’ULB qui, me semble-t-il, revient en force sur le devant de la scène.

 

C’est pourquoi je prends l’initiative de vous adresser la présente, en regrettant que le sujet annulé l’année académique dernière n’a finalement pas pu faire l’objet d’une nouvelle programmation à l’ULB et a donc bien été « censuré ».

 

Enfin, c’est non sans une certaine inquiétude que je vous demande de bien vouloir me rasséréner, en m’assurant que le Cercle du Libre Examen ne se serait jamais prêté à un compromis malhonnête sur le plan, précisément, de la libre pensée, ni n’aurait accepté de céder à quelques pressions émanant ou des autorités académiques ou de n’importe quel autre groupe d’influence, et ce concernant la manière dont le film en question (mais non pas, manifestement, le sujet du débat…) devait être « reprogrammé ».

 

Certain de l’aimable attention que vous porterez à ma requête, je vous prie, Monsieur le Président, de croire en ma parfaite et sincère considération.

 

 

Pierre PICCININ

Professeur d'histoire et de sciences politiques (Ecole européenne de Bruxelles I)

Maître de stages - Histoire (Université Libre de Bruxelles)

 

 

 

      Est il possible----9524b[1]           liberteexpression[1]

 

 

 

Bande annonce du film "Est-il permis de débattre avec Dieudonné?" (de Olivier MUKUNA) : Est-il permis de débattre avec Dieudonné (bande annonce).

 

13 septembre 2010