Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Monde arabe

Monde arabe

Pierre PICCININ da PRATA (Historien - Politologue)

 

 

De Téhéran à Téhéran

 

La politique étrangère des États-Unis au Moyen-Orient

 

Les Révolutions arabes - La Guerre en Libye 

 

 

Mardi 29 mars 2011

 

 

 Renseignements et modalités

 

 

 

 

 

 


Les deux guerres qui ont ébranlé le Moyen-Orient à l'aube du XXIème siècle, à savoir l'invasion de l'Afghanistan, puis celle de l'Irak, par les troupes nord-américaines, constituent les dernières batailles d'un long conflit, déclenché il y a une cinquantaine d'années à l'initiative des Etats-Unis d'Amérique, dans le but d'asseoir une hégémonie complète et définitive sur les principales ressources énergétiques de la planète.


C'est en 1945 que fut planté le premier jalon de l'expansion nord-américaine vers le Moyen-Orient, lorsque les Etats-Unis s'allièrent l'Arabie Saoudite.

 

En 1953, ils intervinrent en Iran. Le général Mossadegh fut alors évincé au profit du Shâh.


L'Irak constitua l'étape suivante :  en 1968, la CIA orchestra le renversement du général Kassem, finalement remplacé à la tête de l'Etat par le président Saddâm Husayn.


En 1979, toutefois, la révolution dirigée par l'ayatollah Khomeyni vint sensiblement entraver la politique moyen-orientale des Etats-Unis, qui perdirent alors leur mainmise sur l'Iran.


En 1988, c'est l'Irak de Saddâm Husayn qui échappe à son tour au contrôle nord-américain. Un Irak ruiné par l'épisode le plus sanglant de cette guerre pour le pétrole, à savoir huit années d'une lutte sans merci dans laquelle Saddâm Husayn avait été lancé, contre la République islamique de Khomeyni.


Deux ans plus tard, survient le début du dénouement :  la guerre du Golfe restaure l'hégémonie nord-américaine sur l'Irak, une hégémonie sans partage, aujourd'hui parachevée, au terme d'une nouvelle invasion, par l'élimination du président Saddâm Husayn.


Entre-temps, la guerre conduite en Afghanistan et l'instauration, dans ce pays, d'un gouvernement pro-américain ont ouvert la voie vers les formidables ressources de l'Asie centrale.


La campagne d'expansion nord-américaine au Moyen-Orient s'achève donc peu à peu.


Ce long conflit se termine et le premier et dernier objectif, l'Iran, en sera probablement l'ultime bataille :  commencée à Téhéran, il y a un demi-siècle, cette longue guerre du pétrole s’achève là où elle avait pris naissance.


Certes, de Jérusalem à Kaboul, une résistance s'organise et s'amplifie. Que peut-elle, néanmoins, contre la première puissance militaire du monde, bien décidée, semble-t-il, à payer le prix du terrorisme, comme l'ont montré les événements du 11 septembre 2001 ?


Quant à l'Europe, saura-t-elle réagir face à la menace grandissante des appétits gargantuesques de l'hyper-puissance nord-américaine ?


Mais, peut-être déjà et malgré nous, sommes-nous tous, sans trop bien le savoir encore, des Américains…



                 


Voir aussi :

- Le processus de paix : un malentendu.
- Irak :  Allemagne, Belgique et France contre Etats-Unis. Mais pourquoi?.
- Un procès pour Saddam... et pour ses anciens complices?.
- Attentats de Londres – Comment mettre le terrorisme au tapis ?.
- Gaza : un projet planifié ?.
- Les Iraniens défendent leurs droits sociaux.
- Iran - De l'art de se débarrasser d'un ennemi.
- Afghanistan - Des élections sans surprise

- La République islamique en état de siège.

- Israël, un Etat-voyou en liberté.

- Flottille de la paix : le gouvernement israélien a-t-il eu l'intention de tuer?.

Pourquoi demande-t-on au peuple palestinien de mourir en silence ?.

- Iran : une attaque imminente ?